Free songs


Ituri: l’UNICEF appelle à des sanctions contre les recruteurs d’enfants dans les milices

james-nachtwey-congo-2008-1Ottawa/ 09 mars 2018- Vision GRAM-International s'inquiète de la recrudescence du recrutmeent des enfants par les groupes armés en Ituri/Est de la RD Congo. "Nous dénoncons et condamnons ces actes qui sapent les éfforts déployés par la communauté internationale pour mettre fin à mettre fin à  ve pnénomène" a déclaré Victor AMISI, Directeur/ Exécutif de Vision GRAM-International.

Selon Radio Okapi, Le représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) en RDC, Gianfraco Rotigliano demande aux autorités congolaises de mettre fin à la tragédie de Djugu pour que les présumés auteurs du recrutement d’enfants dans les rangs des assaillants répondent  de leurs actes. 
 
«Pour le moment, nous avons les informations qu’il y a eu recrutement d’enfants. On ne les a pas encore vus. Mais  je le dis, le gouvernement  de la RDC ne fait plus  de recrutement donc ils sont parfaitement alignés avec  nous. Mais quand il y a des groupes armés, il  faudra qu’une fois que cela a été résolu, qu’on prenne ceux qui sont responsables et on fait un processus de justice correcte», affirme Gianfraco Rotigliano.

Le responsable de l’UNICEF s’exprimait jeudi 8 mars à Bunia à la fin de sa mission d’évaluation de la situation des enfants et des femmes déplacés de Djugu. Il a aussi annoncé aussi que l’UNICEF va continuer à apporter son appui nutritionnel à près de trente-trois mille enfants hébergés au site des déplacés de Djugu à l’Hôpital général de Bunia.
 
«Les enfants comme toujours sont là, ils ont besoin de nourriture, d’encadrement et de prise en charge, C’est ce que nous allons faire. Ces enfants  viennent  d’arriver. On ne peut pas placer quelques milliers d’enfants dans des écoles en trois jours.

Il faut discuter d’abord avec les autorités de l’Etat pour qu’elles organisent une prise en charge. Il n’y a pas que nous. Quand les enfants étaient ici à Bunia des mois et des mois, on avait fait des écoles  mais on ne va pas faire les écoles après une semaine», précise le représentant de l’UNICEF. (Radio Okapi).

Vision GRAM-Intertnational fournit ses efforts pour rehabiliter les droits des enfants associés aux forces et groupes armés utilisés par les groupes armés. Elle a lancé la campagne "Remplacer le fusil par le stylo" en vue d'appuyer de rappeler le role du gouvernement à appuyer l'éducation des enfants, comme parmi ses priorités. Elle milite pour que la justice soit renude et que les auteurs de ce phénomène soient arretés et déférés en justice, ("Justice pour eux"). Vision GRAM-International a joué un role important dans l'arrestation des auteurs  (Thomas Lubanga, Germain Katanga, Bosco Ntaganda) de ce phenomene en RD Congo. La lutte continue jusqu'é ce que  le monde en général et la RD Congo en particulier se retrouve avec "zéro enfants soldats" dans les groupes armés.

                                                                                         Vision GRAM-International