Free songs


Rendre les femmes autonomes et actrices dans les zones de conflits à l’est de la RD Congo.

Tel est l’objectif de Vision GRAM-International

Ottawa, 14 janv. 2018- Là où est la pauvreté, il n'y a pas de développement. Elle affecte particulièrement les femmes rurales dans les pays en développement. C'est ce qui arrive aux femmes de Kalonge, à l'est de la RD Congo, elles qui ont survécu aux conflits armés depuis 1996. Avec peu de moyens, ces femmes ont de la difficulté à subvenir aux besoins de leurs familles. Pourtant, la plus grande partie de leur temps est consacrée au travail ménager et aux moyens de subsistance non rémunérés. Malgré les efforts de la communauté internationale pour réduire la pauvreté, la situation reste un défi prioritaire.
Voulant s’allier aux objectifs du développement durable 2030, Vision GRAM-International s’est proposé de contribuer à mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes.

Avec l’appui de ses partenaires, Vision GRAM-International aide les femmes, survivantes de la violence armée dans l'intégration socio-économique avec la participation des hommes à Kalonge, en vue de changer leur vie en les aidant à devenir autonomes, avec dignité et respect de leurs droits.

Afin d'apporter un changement majeur dans leur vie, Vision GRAM-International a fait des efforts supplémentaires, malgré l'insécurité causée par les attaques des groupes armés et les affrontements entre eux (Raia Mutomboki et l'armée congolaise) dans les villages voisins.

 Par ailleurs, le projet avait prévu la participation des hommes pour aider les femmes à la recherche de leur autonomisation, dans la gestion de la propriété familiale, le respect et la promotion des droits des femmes.

Actuellement, les femmes sont capables de se prendre en charge en se constituant en groupements pour consolider leur esprit d’entraide.

                                                                             Vision GRAM-International