Free songs


Universalisation du traité sur le commerce des armes: les Organisations de la société civile de l’Est de la R D Congo se mobilisent.


Sans titre2Bukavu, le 19 mars 2016- Dans le cadre du projet conjoint  entre Vision GRAM-International, Femmes des Médias pour la Justice au Congo (FMJC)  et Women’s International League for Peace and Freedom /DRC ( WILPF/DRC ont convenu de travailler en synergie pour renforcer le plaidoyer d’adhésion auprès du gouvernement de la RD Congo.

Vision GRAM-International a organisé une rencontre regroupant plus de trente participants représentants des organisations membres de la société civile, des autorités provinciales et des médias de l’est de la RD Congo pour discuter de la problématique de ce traité sous le thème : « Le rôle de la société civile congolaise dans l’universalisation du traité sur le commerce des armes ». La rencontre a eu lieu le 19 mars 2016 dans la salle Délicia à Bukavu, province du Sud-Kivu en R D Congo.

Sans titre8A travers cet atelier, Vision GRAM-International a parlé des défis des conflits et de la spécificité de la violence armée pour faire avancer la mise en application et l’universalisation du traité sur le commerce des armes en Afrique. 

La rencontre visait d'abord d'informer et amener les organisations de la société civile à jouer un rôle important dans la mise en application et dans l’universalisation du traité sur le commerce des armes. Ensuite d'engager les organisations et les médias à s’impliquer dans les efforts du plaidoyer auprès du gouvernement de la R D Congo pour qu’il signe et ratifie le traité sur le commerce des armes. Enfin de les inciter à joindre la Coalition « Contrôlez les Armes » pour lutter contre la violence armée.

Après l’exposé sur la problématique du commerce des armes dans les conflits armés et ses conséquences à travers le monde, en Afrique et en R D Congo, Monsieur Victor AMISI, Directeur Exécutif de Vision GRAM-International a parlé du processus des négociations du traité sur le commerce des armes, de la Coalition « Contrôlez les armes » et du rôle que doit jouer la société civile dans les efforts de joindre le plaidoyer auprès du gouvernement congolais.

Après débats et échanges entre eux, les participants ont émis des recommandations et suggestions de convoquer dans un bref délai une rencontre regroupant les délégués des organisations de la société civile en vue de capitaliser les acquis de l’atelier. Ils ont ensuite décidé d’examiner les possibilités de la mise sur pieds d’une coalition nationale. Puis, ils ont proposé de faire la restitution auprès des autres organisations et de joindre la coalition Contrôlez les Armes. 

Enfin, les organisations de la société souhaitent aussi participer à des rencontres internationales sur le traité sur le commerce des armes.

Avec la participation des médias, la nouvelle sur le processus et l’universalisation du TCA a été largement diffusée par la presse écrite et parlée. La rencontre a connu la participation des délégués du gouvernorat provincial et du ministère de la justice.

L’organisation de cette rencontre a suscité plusieurs questions sur le traité sur le commerce des armes et des discussions concernant la participation de la société civile et des médias dans le plaidoyer.

Pour rappel, chaque jour des millions de personnes souffrent des conséquences directe et indirectes d’un commerce des armes irresponsable. Des milliers sont tués, blessés, violés et forcés de fuir leurs maisons par d’un manque de rigueur dans le contrôle de ces transferts.

La R D Congo est parmi les pays au monde qui a subi des conséquences énormes des armes irresponsables depuis plus décennies.

Après plusieurs conférences des négociations entre les États, ils sont parvenus à adopter, à signer et à ratifier en 2014 le traité sur le commerce des armes pour sauver des vies humaines. Malheureusement la RD Congo n’a ni signé, ni ratifié.

Vision GRAM-International